Début du contenu principal

Retour à la page : Sécurité publique

Prévention des sinistres

prevention-des-sinistres

Les catastrophes liées aux changements climatiques menacent la sécurité des citoyens ainsi que l’intégrité des bâtiments et des infrastructures. Ainsi, l’adaptation aux changements climatiques doit être prise en compte dans la gestion des risques.

Le milieu municipal et les différents intervenants en matière de sécurité civile sont incités à prendre en compte les changements climatiques dans leurs activités. Le Plan d’action sur les changements climatiques offre du soutien financier aux organismes municipaux et aux communautés autochtones afin qu’ils puissent intervenir sur leur territoire en vue de prévenir les sinistres découlant des changements climatiques.

L’interruption des services essentiels (eau potable, électricité, télécommunications, routes, etc.) pourrait également avoir de graves conséquences. Les menaces qui pourraient entraîner l’interruption de ces services doivent être identifiées afin de mettre en place des solutions qui assureront le maintien de ces derniers.

Au Québec, le Plan d’action sur les changements climatiques soutient des projets pour prévenir les sinistres liés aux changements climatiques :

  • Travaux de prévention des glissements de terrain. Puisqu’ils influencent le régime des précipitations, les changements climatiques ont une incidence sur l’accroissement de l’instabilité des sols et les mouvements de terrain, dont les conséquences sont parfois tragiques. En mai 2015, une aide financière de 1 000 000 $ provenant du Plan d’action sur les changements climatiques a été versée à la Ville de Gatineau pour qu’elle effectue des travaux de stabilisation le long d’un cours d’eau où environ 200 résidences sont situées en sommet de talus. Ces travaux qui permettront de prévenir les glissements de terrain s’insèrent dans le Cadre pour la prévention de sinistres du ministère de la Sécurité publique. Ils viendront assurer un milieu de vie plus sécuritaire aux résidents de la zone à risque.

Un secteur comprenant quelques rues municipales et environ 200 résidences sises en sommet de talus a été identifié comme présentant le plus grand risque de glissement de terrain important.

Pour en savoir plus :