Début du contenu principal

Retour à la page : Sécurité publique

Maintien et optimisation des infrastructures

La conception, la gestion et l’entretien des infrastructures et des bâtiments, ainsi que leur protection physique contre les aléas climatiques et leur relocalisation dans des endroits sécuritaires, sont des éléments clés d’une stratégie d’adaptation efficace.

Les infrastructures les plus susceptibles d’être affectées par les impacts des changements climatiques doivent faire l’objet d’une attention particulière. Il importe de les adapter dès aujourd’hui aux conditions climatiques de demain. En matière de transport, plusieurs types d’infrastructures sont concernées, telles que les routes, les voies ferrées, les ports et les ponts. Les solutions d’adaptation visent à renforcer la gestion et l’entretien des infrastructures existantes et à intégrer des critères adaptés au contexte des changements climatiques dans la conception de nouvelles infrastructures.

Au Québec, le Plan d’action sur les changements climatiques soutient des projets visant à maintenir et à optimiser les infrastructures :

  • Adaptation des infrastructures aéroportuaires au Nunavik. Depuis le début des années 2000, on observe des dégradations importantes des infrastructures aéroportuaires au Nunavik, liées au dégel du pergélisol. Pour le Nord-du-Québec, le transport aérien est le seul moyen de fournir les services essentiels durant toute l’année. Il importe donc de maintenir la pérennité des infrastructures aéroportuaires et d’en assurer la sécurité. Des travaux ont été réalisés dans le but d’évaluer la vulnérabilité de ces infrastructures dans un contexte de changements climatiques à long terme et de déterminer des pistes de solution. Pour consulter le rapport final : Impact de la fonte du pergélisol sur les infrastructures de transport aérien et routier au Nunavik et adaptation (PDF).

  • Chaire de recherche en ingénierie côtière et fluviale. Cette chaire de recherche du Centre Eau Terre et Environnement de l’Institut national de recherche scientifique (INRS) située à Québec a été créée pour contribuer à l’avancement des connaissances sur les risques naturels et développer l’expertise nécessaire à la conception d’ouvrages sécurisés, de structures de protection ou de mesures de correction mieux adaptés aux environnements côtier et fluvial dans un contexte de changements climatiques.

Pour en savoir plus :