Début du contenu principal

Retour à la page : Santé et qualité de vie

Adaptation aux effets des changements climatiques

Prévention et élimination des effets de la chaleur

Plusieurs actions permettent de prévenir et d’éliminer les effets de la chaleur ainsi que de lutter contre les îlots de chaleur.

Îlots de chaleur : qu’est-ce que c’est?

Un îlot de chaleur urbain désigne un lieu, en ville, où l’on observe une élévation de la température par rapport aux zones rurales ou forestières adjacentes.Les observations ont démontré que les températures des centres urbains peuvent atteindre jusqu’à 12 oC de plus que les régions limitrophes.

L’intensité des îlots de chaleur varie sur une base quotidienne et saisonnière. Elle est influencée par des facteurs naturels (comme le vent et l’humidité), mais aussi par les activités humaines, comme la chaleur émise par les industries ou les véhicules moteurs. Les îlots de chaleur ont des conséquences à la fois sur l’environnement et sur la santé humaine.

Pas seulement à Montréal…

Depuis quelques décennies, ces zones de chaleur extrême font leur apparition en banlieue, en raison de l’étalement urbain, de la perte du couvert végétal au profit de la multiplication des commerces.

Cette carte interactive du ministère de la Sécurité publique présente des îlots de chaleur et de fraîcheur urbains. À consulter pour savoir si vous vous trouvez dans une zone vulnérable à la chaleur!

Au Québec, le Plan d’action sur les changements climatiques soutient plusieurs projets axés sur la prévention et l’élimination des effets de la chaleur :

  • De nombreux projets ont permis l’aménagement d’îlots de fraîcheur, de toits verts, de ruelles, de stationnements publics et de cours d’école végétalisés. Implantés le plus souvent dans des milieux défavorisés, ces projets entraînent une plus grande cohésion sociale et une valorisation des milieux de vie, ce qui contribue à améliorer la santé et la qualité de vie des individus.

  • Cartographie des projets qui ont permis de diminuer les impacts des changements climatiques sur la santé. Cette carte expose les projets réalisés dans les collectivités pour lutter contre les îlots de chaleur. Que ce soit dans une cour d’école, un centre de la petite enfance (CPE), un stationnement, les solutions sont variées et ingénieuses!

tique

Surveillance et prévention des maladies liées au climat

L’augmentation des températures engendre des conditions plus favorables à la propagation de certaines maladies transmises à l’homme par les animaux, appelées zoonoses. C’est le cas, notamment, de la maladie de Lyme, causée par la piqûre d’une tique infectée après s’être nourrie du sang d’une souris à pattes blanches. Au cours des dernières années, ces tiques infectées sont apparues dans le sud du Québec en raison d’un climat plus chaud, et le nombre de cas d’infection chez l’humain est en hausse.

Au Québec, le Plan d’action sur les changements climatiques soutient des projets visant à surveiller et à prévenir les maladies dont le développement est favorisé par le climat :

  • Observatoire multipartite québécois sur les maladies à transmission vectorielle et les zoonoses. La mise en place de cet observatoire à l’Institut national de santé publique a pour but de conseiller les experts de l’organisme en ce qui concerne la problématique des maladies à transmission vectorielle et l’adaptation aux changements climatiques.

Prévention des impacts des vagues de chaleur

Selon les scientifiques, la fréquence et la durée des vagues de chaleur seront fort probablement en hausse, conséquence directe des changements climatiques. Pour la plupart d’entre nous, ces vagues de chaleur sont une simple source d’inconfort, mais elles peuvent avoir des répercussions plus graves chez les personnes plus vulnérables.

Lors d’une journée très chaude, la température du corps peut augmenter à un niveau anormalement élevé. Chez les bébés, les jeunes enfants, les malades et les personnes âgées, le stress dû à la chaleur peut poser un risque pour la santé et, dans certains cas, peut même mener à la mort.

Afin d’intervenir efficacement et rapidement lors d’épisodes de vagues de chaleur, le gouvernement du Québec a mis en place un système de veille et de surveillance. Réservé à certains groupes de personnes dites vulnérables, ce système d’alertes téléphoniques et de service Internet personnalisé et automatisé peut littéralement sauver des vies!

Au Québec, le Plan d’action sur les changements climatiques soutient des projets visant à prévenir les impacts des vagues de chaleur :

Amélioration des mesures d’aide et de soutien psychosocial

Vivre un sinistre est déjà stressant et difficile, mais l’après-sinistre peut l’être tout autant. Les personnes sinistrées lors d’un événement climatique sont confrontées à des modifications importantes dans leur vie (perte d’un être cher, de leurs biens, de leur maison, etc.), ce qui peut engendrer des troubles d’adaptation ou de l’anxiété.

Elles peuvent aussi éprouver diverses difficultés sur les plans économique ou personnel, ou se sentir démunies face à la réorganisation qu’exige, par exemple, un relogement.

Au Québec, le Plan d’action sur les changements climatiques soutient plusieurs projets visant à améliorer les mesures d’aide et de soutien psychosocial :

  • Des projets de recherche portent sur les impacts psychosociaux des aléas naturels et sur les moyens de les prévenir. L’objectif est de mieux soutenir la population à la suite d’événements météorologiques extrêmes, tels que les inondations ou les glissements de terrain.

  • Répertoire d’instruments pour la surveillance des impacts psychosociaux des aléas climatiques. Ce répertoire recense des instruments de mesure psychosociaux susceptibles de permettre la surveillance populationnelle des impacts psychosociaux et sanitaires des aléas climatiques.

Pour en savoir plus :