Début du contenu principal

Retour à la page : Économie et innovation

Soutien aux acteurs économiques plus vulnérables

Tous les secteurs économiques du Québec sont touchés par les changements climatiques. Cependant, certains sont plus vulnérables que d’autres. C’est notamment le cas des secteurs de la foresterie, de l’agriculture, du tourisme et de l’exploitation minière, car leurs activités dépendent directement des ressources naturelles ou des conditions climatiques.

Dans un contexte où les changements climatiques et leurs effets risquent d’être évolutifs et cumulatifs, il importe d’analyser les risques et d’assurer une veille des préjudices causés aux secteurs d’activité les plus vulnérables. Les acteurs concernés doivent disposer des connaissances nécessaires pour mettre en œuvre les solutions d’adaptation appropriées. L’accompagnement des acteurs économiques et des entreprises des secteurs les plus vulnérables est également prévu, notamment à la suite d’un sinistre lié aux changements climatiques.

Au Québec, le Plan d’action sur les changements climatiques soutient plusieurs projets qui appuient des acteurs économiques plus vulnérables :

  • Vulnérabilités du secteur des mines. L’Institut de recherche en mines et en environnement (IRME) réalisera une analyse des risques et des vulnérabilités liés aux changements climatiques pour le secteur minier québécois. Cette étude permettra d’orienter les interventions des prochaines années afin d’adapter le développement des ressources minérales aux effets des changements climatiques.

  • Atlas agroclimatique du Québec. Hébergé sur le site d’Agrométéo, cet atlas rend disponibles quelque 300 cartes mises à jour automatiquement. Elles permettent de traduire l’impact du climat actuel et futur sur les cultures et les systèmes agricoles et facilitent ainsi la prise de décisions, notamment au regard du choix des cultures et des cultivars à privilégier. La Financière agricole a ajusté ses documents de soutien en fonction des nouvelles informations rendues accessibles grâce à ce projet.

  • Industrie touristique (PDF). Une recherche réalisée conjointement par la Chaire de Tourisme Transat de l’UQAM et Ouranos a permis de développer les connaissances et d’inciter les régions pilotes à adopter une démarche concrète d’adaptation aux changements climatiques. Cette étude conclut à la nécessité de munir l’industrie touristique d’outils appropriés pour intégrer l’adaptation aux changements climatiques dans ses pratiques.

Pour en savoir plus :