Début du contenu principal

Retour à la page : Économie et innovation

Énergies renouvelables

barrage

Les ressources énergétiques constituent un levier d’enrichissement collectif important. Au Québec, la quasi-totalité de la production électrique provient de sources renouvelables, principalement de l’hydroélectricité et de l’énergie éolienne. Malgré tout, environ la moitié de la consommation d’énergie provient toujours des combustibles fossiles.

Le Plan d’action sur les changements climatiques s’intéresse particulièrement aux bioénergies (biocarburants, biogaz et biocombustibles). Celles-ci sont des énergies produites à partir de matières renouvelables d’origine organique comme les matières résiduelles urbaines, industrielles, forestières ou agricoles. Elles présentent l’avantage de réutiliser une matière qui aurait été autrement destinée à l’élimination.

Au Québec, le Plan d’action sur les changements climatiques soutient plusieurs projets visant l’essor des énergies renouvelables :

  • Programme d’aide à l’utilisation de la biomasse forestière pour le chauffage. En juin 2012, une aide financière de 120 632 $ a été accordée à la Municipalité de Saint-Gilbert, dans la région de Portneuf, pour un projet d’utilisation de la biomasse forestière destiné au chauffage de trois de ses édifices principaux (église, école et résidence pour personnes âgées). Ainsi, les bouilloires fonctionnant au mazout léger ont été remplacées par une seule chaudière à la biomasse forestière. Ce projet permettra de réaliser des économies annuelles de près de 30 000 litres de mazout tout en réduisant, toujours sur une base annuelle, ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 72 tonnes éq. CO2.

  • Conversion à la biomasse forestière résiduelle. En 2015, les Entreprises Claudelaine ltée ont reçu une aide financière de près de 800 000 $ pour leur projet de conversion à la biomasse forestière résiduelle. Le projet consiste à implanter un réseau de chaleur à la biomasse forestière résiduelle et à y relier l’ensemble des bâtiments de l’entreprise. En plus de contribuer à la réduction des GES, cette initiative permettra de soutenir des emplois dans la région de la Mauricie, où la forêt occupe une place importante.

Pour en savoir plus :