Début du contenu principal

Retour à la page : Conservations des écosystèmes

Protection et gestion des écosystèmes

berce-du-caucase

Les changements climatiques étant susceptibles d’accroître la pression subie par la biodiversité et les écosystèmes, les mesures d’adaptation doivent favoriser la conservation de ces derniers afin de préserver tous les bénéfices qu’ils nous offrent. Le gouvernement s’intéresse tout particulièrement :

  • au niveau de vulnérabilité des écosystèmes et des espèces fauniques et floristiques qui ont une importance environnementale, économique ou sociale majeure au Québec, dont les espèces menacées et vulnérables;
  • à l’examen des voies d’entrée et des modes de propagation des espèces exotiques envahissantes favorisées par les changements climatiques en vue de mettre en œuvre des méthodes de détection et de contrôle adaptées;
  • au maintien des services écologiques et des bénéfices qu’ils apportent à la société;
  • aux habitats et écosystèmes qui font déjà l’objet de fortes pressions humaines (milieux périurbains, agricoles, humides et forestiers), et sont donc plus vulnérables aux impacts des changements climatiques.

Au Québec, le Plan d’action sur les changements climatiques soutient des projets axés sur la protection et la gestion des écosystèmes

  • Une étude d’Ouranos portant sur la maladie de Lyme (PDF)  a permis de mieux comprendre comment le vecteur de cette maladie progresse sur le territoire québécois et d’évaluer l’influence des changements climatiques et de l’habitat sur cette expansion. Les connaissances acquises serviront à développer des outils d’aide à la prise de décisions qui faciliteront l’intégration de l’adaptation aux changements climatiques dans les activités de conservation de la biodiversité, de gestion de l’environnement et d’aménagement du territoire, autant en milieu rural que périurbain et urbain.

Pour en savoir plus :