Début du contenu principal

Retour à la page : Dossiers spéciaux

Le Québec à la Conférence de Paris Climat 2015

logo_tousensemble21

La 21e Conférence des Parties (CdP-21) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de Paris se tient du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Cette conférence a pour objectif d’aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement climatique mondial en deçà de 2°C.

Le Québec participe aux efforts internationaux pour arriver à un accord ambitieux. Au cours des derniers mois, il a entrepris plusieurs démarches afin de favoriser la mobilisation et la concertation entre les provinces et les territoires du Canada, avec le gouvernement fédéral, ainsi qu’avec d’autres États fédérés, régions et pays, en vue de cette conférence.

Suivez les activités de la délégation québécoise.

Communiqués de presse

Dans le cadre de la CdP-21, le gouvernement du Québec prend en compte les émissions de gaz à effet de serre pour l’ensemble des déplacements de sa délégation (transports aérien et terrestre). Pour compenser ses émissions, il a sélectionné la Bourse Scol’ERE Forêt d’Arden, une initiative qui vise la sensibilisation et l’engagement des jeunes de niveau primaire sur les choix quotidiens qu’ils peuvent faire pour réduire leur empreinte carbone.

Préparation du Québec avant la CdP-21

Ligne du temps

13 avril 2015

Sommet de Québec sur les changements climatiques

À l’issue de ce sommet, les premiers ministres des provinces et des territoires du Canada s’entendent sur une déclaration commune dans laquelle ils reconnaissent l’enjeu que représentent les changements climatiques. Ils y expriment aussi leur volonté de travailler ensemble tant sur l’établissement de cibles de réduction que sur les moyens à déployer pour les atteindre.

5 mai 2015

Mission Ouest américain/Mexique

Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques effectue une mission dans l’Ouest américain et au Mexique pendant laquelle les initiatives du Québec en matière de lutte contre les changements climatiques, et plus particulièrement le marché du carbone mis sur pied avec la Californie dans le cadre de la Western Climate Initiative (WCI), sont mises en avant-plan.

9 juin 2015

Conférence de Montréal

Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, M. David Heurtel, est invité à titre de conférencier pour parler des actions novatrices du Québec, dont le marché du carbone. Son message : « L’enjeu environnemental, l’impératif moral et social commande que nous soyons des leaders en matière de changements climatiques, mais il y a aussi un positionnement économique fondamental pour l’avenir de l’économie québécoise ».

22 et 23 juin 2015

Conseil canadien des ministres de l’environnement (Winnipeg)

Lors de cette rencontre, les ministres conviennent de renforcer leur collaboration et de poursuivre leurs actions à l’égard de la lutte contre les changements climatiques, dans le cadre de leurs compétences. Ils affirment également leur volonté de travailler ensemble avant et après la 21e Conférence des Parties (CdP-21) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

1er et 2 juillet 2015

Sommet mondial Climat et territoires (Lyon)

Le Québec présente ses actions novatrices en matière de lutte contre les changements climatiques lors de ce sommet auquel participent quelque 800 représentants des collectivités territoriales, des États fédérés et des acteurs non étatiques désireux d’accélérer l’action dans la lutte contre les changements climatiques.

7 au 9 juillet 2015

Sommet des Amériques sur le climat (Toronto)

Ce sommet est l’occasion pour le Québec de faire valoir le rôle des États fédérés dans la lutte contre les changements climatiques et l’importance d’attribuer un prix au carbone dans l’économie mondiale.

30 et 31 août 2015

Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada (CGNA-PMEC) (Saint-Jean de Terre-Neuve)

Cette 39e CGNA-PMEC permet l’adoption de trois résolutions, dont l’une portant sur la lutte contre les changements climatiques. Le Québec fait notamment la promotion de l’hydroélectricité québécoise comme solution écologique et économique viable pour les États de la Nouvelle-Angleterre.

17 septembre 2015

Commission parlementaire sur l’établissement de la cible de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2030

Le gouvernement annonce la tenue d’une consultation sur une proposition de cible québécoise de réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’ordre de 37,5 % sous le niveau de 1990 d’ici 2030, ce qui représenterait la cible la plus ambitieuse au pays.

22 au 28 septembre 2015

New York Climate Week

Le Québec participe à la Climate Week New York City (CW-NYC), un événement de grande envergure qui constitue un rendez-vous incontournable en vue de la Conférence de Paris. Le premier ministre profite notamment de cette tribune prestigieuse pour rappeler que les nombreuses initiatives des États fédérés permettent non seulement de réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais également d'apporter de nouvelles perspectives à la lutte mondiale contre les changements climatiques.

11 au 13 octobre 2015

Mission multisectorielle au Mexique

Cette mission donne l’occasion au premier ministre de signer un accord avec les autorités fédérales mexicaines afin de renforcer la collaboration entre le Mexique et le Québec en matière d’environnement et de changements climatiques. Dans le cadre de cette entente, le Mexique s’engage à participer à des échanges d’information sur différents aspects du système de plafonnement et d’échange de droits d’émission (SPEDE) québécois afin de mieux saisir le processus et les avantage découlant de la mise en œuvre d’un tel mécanisme

Lire le communiqué du 12 octobre Lire le communiqué du 13 octobre
15 au 17 octobre 2015

Arctic Circle, Islande

Le Québec participe à la 3e Assemblée de l’Arctic Circle, un forum international visant à faciliter les échanges et à favoriser la collaboration sur les enjeux liés à l’Arctique, notamment en regard des changements climatiques. Le premier ministre annonce que le Québec tiendra un forum satellite de l’Arctic Circle sur les questions arctiques en mars 2016, qui permettra notamment de faire connaître l’approche partenariale de développement nordique durable du Québec.

Lire le communiqué du 15 octobre Lire le communiqué du 16 octobre Lire le communiqué du 17 octobre
12 et 13 novembre 2015

US-Canada Energy Trade and Technology Conference

Le Québec participe à la US-Canada Energy Trade and Technology Conference, organisée par la New England-Canada Business Council (NECBC), pour faire la promotion de l'offre énergétique québécoise et du leadership du Québec en matière de lutte contre les changements climatiques auprès de décideurs économiques et politiques de la région.<

27 novembre 2015

Le gouvernement du Québec adopte une cible de réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES) de 37,5 % sous le niveau de 1990 en 2030.

30 novembre au 11 décembre 2015, Paris

Conférence de Paris sur le climat

Les objectifs du Québec en vue de Paris Climat 2015 :

  • Faire valoir l’importance d’attribuer un prix au carbone dans l’ensemble des économies mondiales et celle de faire reconnaître, dans le futur accord de Paris, la contribution des mécanismes de marché infranationaux, nationaux et régionaux à l’effort global de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) afin de favoriser l’échange international de droits d’émission;

  • Faire reconnaître le rôle crucial des États fédérés et des régions, et celui de leurs partenariats, dans la lutte contre les changements climatiques, et demander aux Parties de les aider à renforcer leurs actions;

  • Contribuer à renforcer la collaboration intergouvernementale au Canada de façon à ce que les provinces et les territoires puissent prendre des engagements ambitieux et contribuer davantage à l’effort canadien de lutte contre les changements climatiques;

  • Encourager les gouvernements infranationaux à adopter des cibles ambitieuses de réduction d’émissions de GES, ainsi que des mesures d’adaptation, et à les inscrire dans le Pacte des États et des régions;

  • Contribuer à la mobilisation de la Francophonie.