Début du contenu principal

Retour à la page : Dossiers spéciaux

Engagements du Québec : Quelle cible de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2030?

cible-empreinte

La lutte contre les changements climatiques est une priorité pour le gouvernement du Québec depuis plus de 15 ans. Au fil des ans, il a mis en œuvre des mesures novatrices et ambitieuses, tant en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre que d’adaptation aux impacts des changements climatiques,  qui lui ont valu d’être considéré parmi les États les plus proactifs en la matière en Amérique du Nord ainsi qu’à l’échelle internationale.

Il se distingue entre autres par le degré d’ambition de ses cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). En 2012, le Québec avait diminué ses émissions de GES de 8 % par rapport à leur niveau de 1990, surpassant ainsi de 2 % l’objectif de réduction qu’il s’était fixé. À l’horizon 2020, le Québec s’est donné un objectif encore plus ambitieux, soit une réduction d’émissions de GES de 20 % sous le niveau de 1990. Pour y parvenir, il a notamment mis sur pied en 2013 un marché du carbone qui est lié à celui de la Californie depuis 2014, et il réinvestit l’ensemble des revenus qui y sont associés dans la mise en œuvre du Plan d’action 2013‑2020 sur les changements climatiques.

Le Québec souhaite se présenter à la Conférence de Paris ( CdP‑21) avec un objectif de réduction de ses émissions de GES pour 2030 qui soit à la hauteur des enjeux climatiques,  du consensus international qui existe en la matière ainsi que des bénéfices directs d’une transition vers une économie plus sobre en carbone pour sa population.

La Commission des transports et de l’environnement a tenu sept jours de consultations au cours desquels 41 groupes ont été entendus et une cinquantaine de mémoires déposés. Les points de vue exprimés nourriront la réflexion menée par le gouvernement en vue de déterminer la contribution du Québec à l’effort mondial de lutte contre les changements climatiques pour 2030.

Le gouvernement fera connaître la prochaine cible québécoise de réduction des émissions de GES avant la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra, en décembre, à Paris.

Toute l’information ayant trait à la consultation publique est disponible dans le site Web de l’Assemblée nationale.

Pour en apprendre plus, consultez les documents suivants :